[HISTOIRE DU VIN] Les 5 faits incroyables de l’insecte américain qui a TUÉ TOUTES les vignes de France

La plus grande crise de l’agriculture moderne est arrivée à la fin du XIXe siècle . Un petit insecte américain au doux nom de phylloxéra est venu dévaster le paysage viticole français d’abord, pour finir par ravager le reste de l’Europe.

Dimanche on parle de l’Histoire du vin et de ses conséquences sur les vins d’aujourd’hui. Pour rédiger cet article je me suis servi de l’ouvrage gargantuesque « La vigne et le vin en Bretagne » de Guy Saindrenan qui contient, en plus de l’Histoire bretonne, des mines d’informations sur l’histoire de la viticulture.

1. Le phylloxera a tué toutes les vignes de France à la fin du XIXème siècle

Cet insecte venu des Amériques est venu décimer le vignoble français. Une fois infectées, les vignes françaises de variété Vitis Vinifera succombent généralement en moins de 3 ans. L’invasion, qui débuta en 1863-1865 dans le sud dans le département Gard, détruira tout le vignoble français jusqu’au Nord en moins de 40 ans.

Invasion d’insectes phylloxera sur un pied de vigne.

Les vignes européennes Viti Vinifera ne résistent pas à sa piqûre. En attaquant au pied de la vigne le phyloxera ne tue pas le pied directement. La mort du pied est la conséquence de la piqûre au niveau des racines. Des tubercules se forment sur les racines et s’infectent entraînant la mort du pied rapidement. 

Les racines des vignes s’infectent suite à la piqûre du phylloxera.

2. Aujourd’hui tous les pieds de vignes de France sont américains

Des pieds de vignes américaines dans toute la France

Le seul moyen de sauver les vignes européennes fût la découverte du greffage en 1873 par Jules Emile Planchon. Grâce aux variétés de vignes américaines résistantes au phylloxera, on vient y greffer les variétés européennes Vitis Vinifera. Seul le pied de vigne est américain et résistant au phylloxera. Sur ce pied américain est greffé la variété européenne Vitis Vinifera qui produit des raisins qui ont les caractéristiques classique de la variété européenne sans altération. Suite à l’invasion du phylloxera qui a décimé tous les pieds de vignes Vitis Vinifera, les viticulteurs de France ont dû replanter l’ensemble de leurs vignes avec des pieds américains et la technique de greffage.

Toutes les vignes ? 

Presque toutes les vignes en réalité. Il existe des petits îlots de résistance à l’insecte envahisseur américain qu’on appelle à ce titre « pré-phylloxérique ». Les vignes pré-phylloxérique sont des vignes vitis vinifera européenne des pieds à la tête.

3. Le phylloxera est arrivé vivant grâce à la vitesse du bateau à vapeur

Le phylloxera vient piquer le pied de vignes jusqu’à sa mort par infection des racines. Seuls les pieds de vignes américaines sont résistantes. Mais depuis la découvertes des Amériques et les échanges de plants de variétés entre pays d’outre-atlantiques, pourquoi est ce que le phylloxera ne s’est pas propagé plus tôt que la seconde moitié du XIXème siècle ? Voici la belle formulation de la réponse par le célèbre critique de vins Hugh Johnson :

L’avénement de la machine à vapeur fut responsable de l’arrivée du phylloxéra en Europe. Des myriades de pucerons avaient déjà dû traverser l’Atlantique à bord des navires à voiles, sur les boutures de vignes américaines ou sur les racines de plantes ornementales. Mais aucun n’avait survécu à des semaines de voyage en mer. Dans les années 1850, la vapeur avait réduit la durée de la traversée à neuf ou dix jours et dans le port d’arrivée, un train attendait. Le petit puceron se retrouva dans un garde-manger qui s’étendait, à son échelle, jusqu’à l’infini. Il débarqua effet dans une région couverte de vignes, à l’embouchure du Rhône.

Hugh Johnson

4. La crise du phylloxera est arrivée en France par des vignes américaines cultivées dans le Gard

Plus précisément c’est dans le département du Gard à Pujaut entre 1863 et 1865 que le premier foyer de phylloxera est apparu en Europe. Des plantations expérimentales de vignes américaines avaient été entreprises dans cette commune depuis deux décennies. Le phylloxera avaient suivis les plants américains.

5. Les plus vieilles vignes européennes sont désormais … dans les pays du Nouveau Monde !

Et oui c’est une des conséquences paradoxale de la crise du phylloxera.

L’exemple le plus notable est avec le cépage Syrah originaire de la vallée du Rhône Nord à Ampuis actuellement en AOC Côte-Rôtie. L’un des meilleurs viticulteurs au monde de cette zone, Jean-Louis-Chave en AOC Hermitage, a importé d’Australie des plants de vignes de syrah car l’Australie possède les plus anciens exemples de syrah au monde (source les 5 du vins).

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 réflexion au sujet de « [HISTOIRE DU VIN] Les 5 faits incroyables de l’insecte américain qui a TUÉ TOUTES les vignes de France »

  1. Superbe article ! Quelle histoire passionnante ! En Lorraine, les vignes ont en effet été ravagées par le phylloxera. La guerre 14-18 et le développement de l’industrie a fait oublié qu’elle était une grande région viticole entre Champagne et Alsace !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :